125 ans d’histoire et de rencontres

Les Transports publics de la région lausannoise célèbrent les 125 ans du premier réseau électrique de transport urbain. Le 29 août 1896, le premier tramway était mis en service. Depuis, les tl rapprochent les gens, facilitent les déplacements et innovent. Passé de quelques 11 kilomètres de voies en 1900, le réseau s’étire aujourd’hui sur 260 kilomètres. Pour assurer la desserte de Lausanne, son agglomération et la région, les conductrices et les conducteurs réalisent le tour de la terre une fois par jour. Les tl ont traversé les époques et participé au développement de toute une région. Aujourd’hui plus de 1600 collaborateurs et collaboratrices œuvrent chaque jour pour garantir un service de transport public performant et préparer ses prochaines évolutions. Depuis 125 ans au service des clients, des collectivités et à l’aube des grands défis qui attendent la mobilité, les tl tracent les lignes d’un futur commun, confortable et responsable.

Où est Louis ?

Chères exploratrices et chers explorateurs, bienvenue dans un safari urbain d’un genre un peu particulier.
Votre mission, si vous l’acceptez, est de retrouver un lion qui a disparu…

Comment participer à l’aventure

Téléchargez ou écoutez le podcast « Où est Louis ? », sur Apple Podcasts, Google Podcasts, Spotify ou à l’aide du player ci-dessous.
Prêtez bien l’oreille et écoutez toutes les séquences dans le bon ordre ! Certaines vous guideront dans l’enquête… d’autres vous guideront dans la ville !

N’importe quel jour. La 3e étape est toutefois accessible entre 7h et 20h uniquement.

Comptez environ 3 heures (dont environ 40 minutes au total de marche).
Notez qu’il est possible de faire le parcours en plusieurs fois.

Votre smartphone (pour écouter le podcast) et des chaussures confortables.

Oui.

Sur la Place Saint-François, devant le kiosque situé à côté de l’église (voir l’emplacement sur le plan).

Voyagez sans souci en bus et métro avec un titre de transport valable. Si vous n’avez pas d’abonnement qui couvre le centre-ville, achetez simplement une carte journalière.

(infos sur https://t-l.ch/abos-billets/billets/trouver-le-meilleur-billet#journaliere )

A vos marques… prêts … découvrez !

Une histoire vivante à partager

Une exposition à l’image de son histoire

125 ans traversés en commun

Les transports publics de la région lausannoise façonnent depuis 125 ans la vie des Lausannoises et des Lausannois. Acteur et accélérateur de l’évolution du territoire dans lequel ils opèrent, les tl ont permis d’accompagner Lausanne et sa région dans ses mutations démographiques, économiques et sociétales. Articulé autour de jeux de mots qui reprennent les initiales de l’entreprise, ce travail de mémoire illustre le rôle moteur des transports publics dans le cheminement du temps. Depuis 125 ans au service des clients, des collectivités et à l’aube des grands défis qui attendent la mobilité, les tl tracent les lignes d’un futur commun, confortable et responsable. Toujours là pour vous.

L’exposition des 125 ans est à découvrir à la station du Flon sur les façades du centre de clientèle et dans la station ainsi que dans la station d’Ouchy-Olympique de octobre à janvier.

Crédit photographique :

Sauf indication autre, les photographies utilisées lors de cette exposition sont à mettre au crédit du Musée Historique de Lausanne et aux archives des Transports publics lausannois.

1. Têtes en l'air
1930 : Des bus décapotables sont mis en service.
En perpétuelle quête d’innovation technologique
Depuis 125 ans, les tl anticipent les besoins de mobilité et s’adaptent aux évolutions et usages de leurs client.e.s voyageur.euse.s. Du premier funiculaire pour relier Ouchy à la gare et au centre-ville en 1877, à la pose des premiers rails de tramway en 1896, à l’introduction d’une des premières lignes de trolleybus modernes d’Europe en 1931, le réseau de transports n’a cessé d’évoluer. Du premier funiculaire pour relier Ouchy à la gare et au centre-ville en 1877, à la pose des premiers rails de tramway en 1896, à l’introduction d’une des premières lignes de trolleybus modernes d’Europe en 1931, le réseau de transports n’a cessé d’évoluer.1964 marque la fin de l’ère du tramway au profit du trolleybus et de l’autobus mieux adaptés à la topographie lausannoise. En 1991, inauguration du TSOL (Tramway Sud-Ouest lausannois) - devenu le m1. En 2008, la mise en fonction du m2 marque un renouveau avec la première ligne de métro automatique sur pneus de Suisse. 2020 a vu l’arrivée des « superbus », des trolleybus plus grands, à double articulation, 100% électrique. Le Flon est aujourd’hui un important pôle d’échanges : bus, LEB, m1, m2 et bientôt le m3. A l’horizon 2026-27 et après cinq ans de travaux, le tramway fera son grand retour à Lausanne avec sa future ligne qui reliera l’Ouest lausannois.
A travers le temps, les tl se sont investis pour réduire l’empreinte carbone liée à la mobilité et améliorer la qualité de vie de l’agglomération. Les lignes aériennes, partie visible du vaste réseau électrique, rechargent les trolleybus. Les tl visent un parc de véhicules éco-responsables à 100% d’ici à 2030. Les voitures de service électriques et l'arrivée d'une nouvelle génération de bus à batteries en 2022 marquent ce virage technologique et contribuent à la stratégie de décarbonation déjà bien amorcée.
2. Transport du lait
1938 : Le tramway servait au transport du lait entre la campagne et la laiterie centrale située à Bercher.
Une place économique bien desservie
Les transports publics lausannois ont contribué à l’essor économique de toute l’agglomération. Le Flon était à l’origine une vallée naturelle bordée de coteaux de vignes irrigués par la rivière dont la force alimentait moulins, scieries et tanneries. Le Flon servait de plaque tournante pour le transport et le commerce des marchandises. Grâce à la Ficelle, l’ancêtre du m2, qui renforce le lien entre le port d’Ouchy, la gare centrale de Lausanne et la zone des entrepôts du Flon, l’activité commerciale s’intensifie dès la fin du XIXe. Ce haut lieu d’échanges durera près d’un siècle.
Les tl sont à l’origine d’un système de transbordement de marchandises sous forme de monte-charge de wagons entre la plaine du Flon et la place Bel-Air. Vers 1889, l’usine Nestlé sise à Bercher engendre beaucoup de trafic, les tl assurant le transfert du lait sur le réseau national. Après la fermeture de l’usine et bien plus tard, en 1938, le transport de boilles de lait reste néanmoins courant sur les lignes de tramways vers la centrale laitière de la rue Saint-Martin. Noyau central de l’économie lausannoise, la place Saint-François représente l’autorité financière avec ses banques, mais aussi La Poste, l’église, des bâtiments qui en imposent.

C’est en 1896 que le premier kiosque de Saint-François voit le jour. La place occupe un emplacement stratégique pour les transports publics, aujourd’hui encore. Plus à l’Ouest, la région connaît un essor important. Symboliquement, il se développe là où le dernier tramway a circulé en 1964.
3. Total look
De tout temps l’humain est au coeur des métiers des transports publics.
Vivre l’expérience collaborateur.trice.s tl
L'entreprise tl, c'est plus de 180 métiers, 1600 collaborateurs et collaboratrices, dont 54 jeunes professionnel∙le∙s en formation. Ensemble, ils font fonctionner un réseau de 43 lignes parcourant plus de 16 millions de kilomètres annuels et transportent chaque jour plus de 330'000 client∙e∙s.

Depuis 125 ans, les effectifs des tl poursuivent une croissance continue :
1896 1946 1973 2008 2011 2020
103 493 743 996 1106 1647
En tant qu’entreprise formatrice de premier plan dans la région lausannoise, les tl accordent une grande importance à la transmission du savoir et des compétences. Toujours plus nombreuses aux tl, les femmes exercent, entre autres métiers, celui de conductrices depuis 1973. La richesse des métiers ne cesse de croître. A ce propos, saviez-vous que les tl ont créé un nouveau métier à la mise en service du métro m2 en 2008 ? Les ITSQ (Intervenants Terrain Sécurité Qualité) assurent la sécurité dans le m2 : du contrôle de la ligne à sa mise en service tôt le matin, en passant par les dépannages et réparations divers durant la journée. Premiers sur les lieux, ils se déplacent le long de la ligne et en profitent également pour assister et renseigner les voyageur.euse.s.
4. Tourisme latin
Les itinéraires d’excursions proposés par les tl dans les années 30 ont emmené les voyageur.euse.s jusqu’aux portes du Colisée à Rome.
Partenaires de vos loisirs d’autrefois et de toujours
Aujourd’hui, le métro relie les lieux de vie et de loisirs. Ouchy appelle à la détente, au sport, à la baignade mais aussi à la culture avec le Musée Olympique ou la contemplation de monuments historiques à l’instar du Château d’Ouchy. Dire qu’à la fin du XIXème siècle, l’entrepreneur Jean-Jacques Mercier pressentait déjà le potentiel touristique du lieu et rachetait le château d’Ouchy pour y construire un hôtel. Quant au centre-ville de Lausanne, l’offre culturelle n’est pas en reste avec ses nombreux musées dont le fameux pôle muséal Plateforme 10, ses théâtres et cinémas et une animation trépidante de jour comme de nuit avec ses innombrables restaurants et lieux de divertissement. Pour les amoureux de nature et sports outdoor, le dépaysement commence à la station m2 des Croisettes grâce à un accès direct aux forêts verdoyantes propices aux randonnées, VTT et pistes de ski en hiver. En 1945 déjà, les tramways emmenaient les Lausannois.es profiter des joies de la glisse au Chalet-à-Gobet.

Par le passé, les tl faisaient même voyager leurs passager.ère.s vers des contrées plus lointaines. En 1930, les tl se diversifient et créent de nouveaux services dont des courses particulières proposées aux sociétés sportives, aux pensionnats, et autres associations et même un service de location de bus pour les mariages. A la même époque, les tl développent un service d’excursions qui emmène les habitant.e.s lausannois.e.s dans les hauts lieux touristiques suisses mais aussi français et italiens parmi lesquels la course des trois cols (Grimsel, Furka, Susten) en Suisse, la Côte d’Azur, la Provence, la Savoie en France et Rome, destination-phare du « grand tour » d’Italie.
5. Trouver l’âme sœur
Dans les années 30, des bus peuvent être loués pour des événements privés ou publics.
De tout temps, un axe stratégique fort
La « Ficelle », ancêtre du m2, est le premier funiculaire de Suisse et parmi les premiers chemins de fer métropolitains au monde. L’axe vertical Lausanne-Ouchy est inauguré en mars 1877 et s’ajoute ainsi à l’axe historique qui relie l’Est à l’Ouest lausannois. C’est l’industriel visionnaire Jean-Jacques Mercier qui a vu tout l’intérêt de cette liaison entre le port d’Ouchy, la gare de Lausanne et le Flon. Pour ce faire, la vallée entre la ville et le lac est comblée avec les matériaux issus des excavations du chantier de la Ficelle. Son mécanisme est actionné par des pompes alimentées par les eaux du lac de Bret. Le convoi de marchandises s’organise et tout un réseau de rails permet l’acheminement des wagons entre les quais de déchargement des bateaux et la gare d’Ouchy. L’activité commerciale s’intensifie dès la fin du XIXe siècle.
Le transport de voyageurs se développe en parallèle. Dans les années 1950, la Ficelle arrive à bout de souffle et se transforme en chemin de fer à crémaillère, le LO (Lausanne-Ouchy). C’est en 1959 que l’appellation « métro » se fait entendre pour la première fois. L’idée de prolonger la ligne Lausanne-Ouchy date des années 1960. Des études concernant le tracé sont menées dès 1987. C’est en 1997 qu’est annoncé le remplacement de la crémaillère par un métro sur pneumatique et tout automatisé. Le LO deviendra le m2 avec sa mise en service en 2008. Une décennie plus tard, le m2 transporte près de 33 millions voyageur.euse.s chaque année.
6. trôner sur le lac
Septante-huit cabines à quatre places ont transporté en moyenne 6000 voyageurs par jour lors de l’Expo 64.
Les tl accompagnent les grands événements
Partenaires historiques des événements culturels, économiques ou sportifs, les tl ont toujours mis un point d’honneur à transporter leurs publics.

Que ce soient les fans des Pink Floyd, les spectateurs de la Nuit des Musées, les visiteurs du Comptoir suisse, les conductrices et les conducteurs se rappellent des bus pris d’assaut à la sortie des trains en gare de Lausanne ou à la fin des spectacles au stade de la Pontaise. Les tl font même planer leurs passager.es lors de l’exposition nationale de 1964, en assurant un service spécial de télécabines à Ouchy. 125 ans plus tard, les tl sont toujours là et sont de toutes les fêtes lausannoises
Les tl fidèles aux rendez-vous sportifs
Athletissima, les 20 KM de Lausanne, le marathon de Lausanne, les tl transportent les sportifs, les supporters, les organisateurs et bénévoles pour faire vivre des moments forts en émotions comme lors de la Coupe du monde en 1954 et Gymnaestrada en 2011. Les nouveaux écrins que sont la patinoire de la Vaudoise Arena et le stade de football de la Tuilière accueillent les fans du LHC et du Lausanne-Sport. On refait les matchs dans les bus ou les métros avec des étoiles dans les yeux. Même la flamme olympique a pris le bus lors des récents Jeux Olympiques de la Jeunesse en 2020 !
7. toujours la
Les tl facilitent l’accès au savoir
Tout comme il tient à cœur aux tl de former la relève, une des missions de l’entreprise est de desservir les lieux professionnels, les pôles d’études ainsi que les grandes écoles. Lausanne attire des étudiants du monde entier de par la qualité de son tissu académique. Le réseau de transports, notamment la ligne du m1, a donc évolué en conséquence pour desservir les campus et autres hautes écoles implantées dans l’agglomération lausannoise.
8. Reseau
Évolution du réseau des tl de 1900 à nos jours
Le 29 août 1896, le premier tramway était mis en service. Des 11 premiers kilomètres de voies en 1900, le réseau s’étire aujourd’hui sur 260 kilomètres. Les tl ont traversé les époques et participé au développement de tout un écosystème. Pour assurer la desserte de Lausanne, son agglomération et sa région, les conducteur.rice.s réalisent le tour de la terre une fois par jour.

Aujourd’hui, grâce à un réseau multimodal rail-route de plus de 260 km, les tl assurent au quotidien la mobilité de plus de 326'000 voyageur.euse.s dans l’agglomération lausannoise et sa région.

Les tl desservent ainsi 39 communes avec 40 lignes d’autobus et de trolleybus. 5 lignes sont régionales et les 6 lignes Pyjama assurent un service de nuit les week-ends. Ensemble, ils parcourent 16.7 millions de kilomètres par année.

Depuis 125 ans, les tl rapprochent les gens, facilitent les déplacements et innovent.
Slide 1

Les tl, déjà 125 ans traversés en commun, merci

En 1896, Adrien Palaz inaugure le tout premier réseau de tramways lausannois (tl) et fonde ainsi les tl. Avec les premiers tramways, et au fur et à mesure du développement rapide du réseau, cet ingénieur visionnaire met à disposition des habitants un transport moderne.

2

À St-François, les câbles alimentant les trolleybus forment un motif appelé la toile d’araignée

Lausanne possède le plus vieux réseau européen de trolleybus encore en activité depuis sa création en 1932. Pour le faire fonctionner, il faut l’alimenter en électricité ! À St-François, au-dessus de la route, on trouve un enchevêtrement de câbles en acier zingué, fixés aux supports et aux bâtiments et de fils de cuivre qui garantissent le passage de l’électricité.

Slide 3

Les télécabines exploitées par les tl pour l’Expo nationale, mais pas que...

Depuis la première mise en service du réseau en 1896, les tl ont été de toutes les fêtes lausannoises. Partenaire historique des évènements, culturels, économiques ou sportifs, ils ont transporté les supporters de la Coupe du monde de 1954, les athlètes des Jeux Olympiques de la Jeunesse en 2020...

Slide 4

Le m2 sans jamais s’essouffler car automatisé

Le premier funiculaire d’Europe est inauguré le 15 mars 1877 par la compagnie du chemin de fer Lausanne-Ouchy. Celui que les usagers nommeront rapidement La Ficelle relie les rives du lac Léman et ses bateaux commerçants au quartier du Flon devenu marchand.

Slide 5

La flotte des tl, en équipe et en relais

En 1896, les employés des tl effectuaient 11 heures de travail quotidien, 6 jours par semaine (tout à fait légalement, puisque la loi fédérale avait fixé à 12 h par jour la durée du travail). Un tramelot gagnait 95.- par mois pendant sa première année.

#125anstl

Partagez vos souvenirs en taguant #125anstl. Pour revoir tout ce qui se dit sur notre anniversaire, c’est ici.

Visionnaire

Adrien Palaz

En 1896, Adrien Palaz inaugure le tout premier réseau de tramways lausannois (tl) et fonde ainsi les tl. Avec les premiers trams, et au fur et à mesure du développement rapide du réseau, Adrien Palaz met à disposition des habitants un transport moderne. Depuis, les tl « raccourcissent » la ville et innovent, comme en 1932, avec la création du premier trolleybus de Suisse ou en 2008, avec la mise en service du m2, premier métro automatique de Suisse. Aujourd’hui, l’agglomération est à l’aube d’importants changements. Sa population s’accroît, les emplois se concentrent vers les centres-urbains et par conséquent les besoins de mobilité augmentent. Avec des solutions nouvelles de mobilité et renforçant l’offre du réseau, les tl sont prêts à accompagner ces évolutions.

Visionnaire, cet ingénieur diplômé de l’EPFZ et passionné d’électricité dirigea l’école d’ingénieurs de l’Université de Lausanne (future EPFL). Il fut également un lobbyiste hors pair, influent sur la scène politique vaudoise comme conseiller communal de Lausanne puis député au Grand Conseil. Il s’éteint le 15 février 1930, à Lausanne, après une carrière qui a largement débordé des frontières helvétiques.

menu timeline

Les tl de 1877 à nos jours

Une ligne qui se trace au fil du temps, de l’innovation, au service des clients et des collectivités.
Image not available
Image not available
Image not available
Image not available
Image not available
Image not available
Image not available
Image not available
Image not available
15 mars 1877
15 mars 1877

Création du funiculaire de Lausanne

La Ficelle, premier funiculaire d’Europe, est inaugurée le 15 mars 1877 par la compagnie du Lausanne-Ouchy, après 3 ans de travaux. Elle relie les rives du Léman au Flon, où se trouve une gare de marchandises. Le 5 décembre 1879, la ligne Lausanne-Gare voit aussi le jour.

5 décembre 1879
5 décembre 1879

Mise en service de la ligne Lausanne-Gare

C'est deux ans plus tard, le 5 décembre 1879, que la ligne Lausanne-Gare (LG) est mise en service. Les deux quartiers sont dorénavant reliés à la gare.

5 juin 1895
5 juin 1895

Constitution de la Société des tramways lausannois

La prévision d'un réseau de tramway en 1894 amène à la constitution de la Société des tramways lausannois. La Société anonyme des tramways lausannois (tl), a été constituée le 5 juin 1895, pour construire et exploiter un réseau de tramways dans la ville de Lausanne en Suisse.

29 août 1896
29 août 1896

Le premier réseau tl

La pose des premiers rails débute le 1er mars 1896 et le réseau est inauguré le 29 août 1896.

30 septembre 1910
30 septembre 1910

Fusion des tramways du Jorat avec les tl

Le 30 septembre 1910 la Société des tramways lausannois absorbe la déficitaire Compagnie des chemins de fer électriques régionaux du Jorat (REJ), qui exploite la ligne du Jorat reliant Lausanne à Moudon et Savigny. Le terminus de la ligne est déplacé à en centre-ville.

1er janvier 1929
1er janvier 1929

Début de l'ère du bus

Les tl inaugurent en 1929 le premier service par autobus.

2 octobre 1932
2 octobre 1932

Première ligne de trolley

En 1931, le réseau met en place à titre d'essai la première ligne de trolleybus moderne en Suisse, entre la gare CFF et Ouchy via l'avenue de la Harpe. Le 2 octobre 1932, Lausanne est une ville pionnière : la première ligne de trolleybus de Suisse est mise en service commercial.

1er janvier 1933
1er janvier 1933

Apogée du réseau de tramway

Le réseau de tramway atteint son apogée avec une longueur de 66 km laissant place progressivement aux trolleybus et aux autobus

1er janvier 1956
1er janvier 1956

Les tl en 1956

Réseau de bus et de tramways des tl en 1956.

LecturePlay
1er janvier 1964
1er janvier 1964

Fin de l’ère du tramway

En 1962, la majorité des lignes de tramway sont dorénavant exploitées par des trolleybus. Les lignes du Jorat sont remplacées par des autobus après 60 ans de service. La dernière ligne de tramway lausannois, entre Renens et la Rosiaz est supprimée en 1964, mettant fin à l'ère du tramway à Lausanne.

LecturePlay
24 mai 1991
24 mai 1991

Inauguration du TSOL

La Compagnie du Chemin de Fer du Lausanne-Ouchy fondée en 1874 est reprise par la ville de Lausanne en 1984, et sa gestion est confiée aux tl.
En 1991, le réseau inaugure le TSOL (Tramway Sud-Ouest lausannois) qui a pour effet de nombreuses modifications du tracé des lignes dans l'ouest lausannois, comme le prolongement de la ligne 2 de la piscine de Bellerive au quartier de la Bourdonnette. L’inauguration de ce nouveau métro dure trois jours et plus de 100'000 personnes voyagent à bord. L’exploitation commerciale du TSOL, devenu aujourd’hui le m1, se fera le 2 juin de la même année.

29 aout 1996
29 aout 1996

Centenaire des tl

Les tl célèbrent leur centenaire (1896-1996).

17 juin 2004
17 juin 2004

Première pierre du m2

Le conseiller fédéral Moritz Leuenberger pose la première pierre du m2, lançant officiellement les travaux et le début de chantier sur le tronçon nord du futur métro lausannois entre le Flon et Croisettes.

21 janvier 2006
21 janvier 2006

Interruption du funiculaire Lausanne-Ouchy

La ligne de funiculaire Lausanne-Ouchy réalise son dernier service après 128 ans d'activité. Une journée spéciale est organisée le lendemain pour rendre hommage à « la Ficelle » avant que le tracé ne soit démoli pour laisser place aux travaux du m2.

18 septembre 2008
18 septembre 2008

Inauguration du m2

Le m2 est inauguré par les autorités fédérale, cantonale et communale à la place de la Riponne, où un apéritif a été offert par la ville, et des animations telles que des concerts et spectacles ont été organisés sur la scène de la Riponne.
L'exploitation commerciale de la ligne du m2 débute officiellement le 27 octobre 2008.

23 mai 2011
23 mai 2011

20 ans du m1

Le m1 s’est rendu indispensable depuis 20 ans, transportant chaque année davantage de voyageurs. Le m1 reste le mode de desserte le plus performant de l’Ouest lausannois et le préféré des étudiants de l’UNIL et de l’EPFL.

10 -16 juin 2011
10 -16 juin 2011

World Gymnaestrada (WG) à Lausanne

World Gymnaestrada (WG) à Lausanne. Plus d’un demi-million de voyages effectués durant World Gymnaestrada du 10 au 16 juillet 2011 par les tl, transporteurs officiels de la manifestation. Le défi WG était de taille. Le mandat confié par les organisateurs et les autorités est rempli avec succès et professionnalisme.

27 août 2012
27 août 2012

Nouvelle offre
dans l'Ouest lausannois

Une nouvelle offre de bus voit le jour dans l’Ouest lausannois. Celle-ci comprend deux nouvelles lignes de bus, des augmentations de fréquence et de meilleures connexions au réseau CFF ainsi qu’aux Hautes Ecoles.

LecturePlay
2 octobre 2012
2 octobre 2012

80 bougies pour les trolleybus tl

En 1932, les tl introduisaient en pionniers le tout premier trolleybus de Suisse.

30 octobre 2013
30 octobre 2013

Cinq ans pour le m2

Le premier métro automatique de Suisse a transporté à ce jour plus de 120 millions de voyageurs. Pour répondre à la demande croissante et future, sa capacité d’accueil doit être améliorée. Le réaménagement des rames, récemment achevé, en constitue une première étape, permettant ainsi d’augmenter le nombre de places de 15%.

LecturePlay
5 décembre 2013
5 décembre 2013

Un avenir commun pour les tl et le LEB

Pour répondre aux défis des infrastructures de transport dans l’agglomération Lausanne-Morges, le Conseil d’Etat vaudois a annoncé ce jour un rapprochement des deux sociétés. Leur gestion commune est assurée par les tl.

LecturePlay
17 décembre 2013
17 décembre 2013

Une centrale photovoltaïque sur le toit de Perrelet

Le toit du dépôt de Perrelet (inauguré le 8 juin 1995 et qui remplace l’ancien dépôt de Prélaz ouvert lui en 1900) produit dorénavant de l’électricité d’origine renouvelable. Une centrale solaire photovoltaïque d’une puissance de 1,6 MW a été réalisée par la société SI-REN (appartenant à la Ville de Lausanne) sur le bâtiment des tl.

LecturePlay
13 juin 2019
13 juin 2019

Inauguration de la ligne 24, la ligne qui court le long du lac

Les nouveaux bus hybrides de la toute nouvelle ligne 24 arpenteront le long du lac dès le 17 juin 2019, offrant ainsi aux amoureux du plein air une solution douce pour se rendre sur les rives du lac et profiter des nombreuses activités culturelles et sportives qu’offre cette région.

9- 22 janvier 2020
9- 22 janvier 2020

tl transporteur officiel des Jeux olympiques de la jeunesse (JOJ) Lausanne 2020

Pour la première fois dans l’histoire de l’olympisme, les athlètes, leur entourage ainsi que les bénévoles et les spectateurs se déplacent majoritairement en transports publics pour accéder aux compétitions (huit sites accueillant 1’880 athlètes de 15 à 18 ans à l’occasion des JOJ Lausanne 2020). Transporteurs Officiels, les tl assurent la planification et la coordination des déplacements de tous les participants ainsi que des dizaines de millier d’écoliers vaudois inscrits pour assister aux compétitions, toutes gratuites.

3 août 2020
3 août 2020

Les tl reçoivent leur trolleybus à double articulation

Le premier d’une série de 12 TBD commandés chez Hess vient d’arriver aux tl. Remorqué depuis Bellach (SO), il est entré dans les ateliers mercredi 17 juin. A partir du 3 août, il circule sur la ligne 9.
Ce véhicule 100% électrique, à plancher bas et de grande capacité marque une évolution importante dans l’histoire du trolleybus aux tl.

1er septembre 2020
1er septembre 2020

Flexibus

Du 1er septembre et pour une durée de 6 semaines, avec Flexibus les tl assurent un service de transport public à la demande dans les zones encore non couvertes par le réseau tl sur la commune de Renens. « Un service de transport public qui vient vous chercher où que vous soyez », il suffit de télécharger l’application FlexiBus ou d’appeler le 021 621 09 09 pour réserver sa course.

4 mai 2021
4 mai 2021

Bye-Bye les remorques !

Après 32 ans d’exploitation, les tl retirent les trolleybus à remorque NAW du réseau. Au terme de 1'200'000 km parcourus, les trolleybus à remorque ne correspondent plus aux standards tl, ils se retirent au profit de nouveaux trolleybus articulés et double articulés, comme on peut les apercevoir sur la ligne 9, plus confortables et plus faciles d’accès. Avec le départ des « remorques », les tl tournent une page de leur histoire. Il s’agit d’une étape importante dans le renouvellement de la flotte pour laquelle 27 nouveaux trolleys ont été acquis.
Bye-bye les trolleybus à remorque et merci !

LecturePlay
24 mai 2021
24 mai 2021

Le m1 fête ses 30 ans

Depuis sa mise en service juin 1991, le m1 (ou TSOL pour les «anciens») transporte quotidiennement la population du deuxième campus universitaire de Suisse (EPFL/UNIL), ainsi que les habitants de l’Ouest lausannois. Il accompagne depuis 30 ans le développement de l’Ouest lausannois et on peut dire que le paysage autour de la ligne a bien évolué ! Il symbolise les multiples facettes de cette région en effervescence et compte sur son passage tant des paysages bucoliques qu’urbains en passant par quelques joyaux d’architecture contemporaine.
Depuis 2012, il entre dans une phase de modernisation continue, dans le but d’accompagner son expansion dans l’Ouest lausannois. Le défi aujourd’hui est de garantir une exploitation pérenne jusqu’en 2035 au minimum. En parallèle, le Canton de Vaud et les communes concernées ont lancé une étude afin d’explorer les possibilités futures de développement du m1.
Le m1 n’a pas fini de conquérir l’Ouest lausannois

28 août 2021
28 août 2021

Premier coup de pioche du tramway Lausanne – Villars-Ste-Croix

Moderne, performant, confortable, rapide et urbain, le projet du tramway se concrétise avec le démarrage du chantier de la ligne entre Lausanne et Renens..

previous arrow
previous arrow
next arrow
next arrow